Posts Tagged ‘laine’

Tout en finesse

C’est le cas de le dire pour ce gilet commencé il y a fort fort longtemps (je commence à croire que je n’arrive pas à tricoter autrement que sur le long terme ;). J’ai eu la bonne idée de vouloir apprendre à me servir de la machine à tricoter en me faisant la main avec ce gilet phildar qui me paraissait simplissime à vue d’œil (de loin).

Gilet tout en finesse
Modèle Gilet du Phildar 046 (2010) ♦ Fil Zéphir de Fonty ♦ Aiguilles 2,5 (et grr machine à tricoter)

Bref, déjà, il faut un bac+5 vieilles machine à tricoter pour comprendre comment ça marche…Sans cet atout, les débuts ont été trèèès difficiles (on oublie les côtes…on fera ça à la main, mouii). Et puis parfois, elle se mettait toute seule (promis, je n’avais touché à rien) à enlever toutes les mailles des aiguilles (rhaaa l’horreur). J’ai donc un assez mauvais souvenir de cet épisode. Elle devait être maudite car quelques mois plus tard, elle a mal tourné dans un petit incendie (plus de peur que de mal). J’ai dû donc finir de tricoter à la main aux aiguilles 2,5 mes manches et toutes le bordures en côtes 1/1 !
Gilet tout en finesse
Je n’ai pourtant pas lâché l’affaire, même après m’être aperçue que le dos était bien trop étroit par rapport à ma largeur d’épaule, une grosse erreur de mesure sûrement dû à mon énervement devant la machine à tricoter… Autre chose : comme le gilet se tricotait dans l’autre sens (de « côté » à « côté »). La nombre d’aiguilles de la machine à tricoter ne suffisait pas pour avoir une longueur équivalente au modèle, du coup ça pêche un peu au niveau du dos (surtout quand je me recoiffe).
Gilet tout en finesse
Notez les photos en extérieur pour changer (merci les jolies feuille de l’automne). Pour ce qui est du fil, je suis plutôt contente du résultat en 2,5. Je n’étais pas sûre que ça soit la bonne grosseur d’aiguilles (peu d’indications pour ce fil chez Fonty). Au final, il y a un peu de différence avec le corps mais ce n’est pas dramatique. Malgré sa petite longueur et l’ouverture, il est assez chaud (j’ai tenue 15 min dehors pour faire les photos, exploit).
Gilet tout en finesse
Il me reste un tout petit peu du fil Zéphir, plus qu’à le peser pour voir si c’est jouable pour m’en faire des chaussettes !

Pour fêter Noël avant l’heure, et pourquoi pas trouver des jolis cadeaux, je vous invite à venir participer au marché de Noël à l’Atelier du Coteau à Nantes. J’y serais avec mes nouveaux modèles, kits à tricoter et à coudre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Visite de bergère de France

Ces derniers mois ont été légèrement bouleversés par un déménagement. Petit à petit, je reprends mes marques dans ce nouvel environnement et regarde en culpabilisant…mes articles en retard !

Pour le contexte, une petite flopée de blogueuses, comme par exemple, Izzieknits, partirent un beau matin de juin à la découverte d’une filature française (une des dernières avec la filature de Rougnat qui produit la marque fonty).

La filature Bergère de France est née dans les années 60 en tant qu’usine de filage de laine et a développé sa distribution principalement par la vente par correspondance. L’entreprise a progressé jusqu’au boom de vente de laine des années 80. Les années qui suivirent ont vu ces dernières chuter terriblement mais la filature tente aujourd’hui de développer son activité (internet, rapprochement des jeunes tricoteurs ;), renouvellement des gammes). La filature qui compte 400 employés à ce jour, reste une des dernière qui a choisis de poursuivre sa production en France, et on lui souhaite un bel avenir !

Allez, je vous laisse maintenant découvrir quelques images glanées ça et là dans les énormes entrepôts de production de fils (attention très très long article…avec vidéo au bout ;) :

Visite filature Bergère de France
Cercle pour la partie teinture
Visite filature Bergère de France
Arrivée de la laine en sachets (je n’ai pas pris l’acrylique mais étonnement…pour du plastique, a le même aspect à l’arrivée)
Filature Bergère de FranceFil « rose fluo » en acrylique :(
Visite Filature Bergère de France

Visite de la Filature Bergère de France

Visite filature Bergère de France
Fil teinté en attente d’être filée
Visite Filature Bergère de France
Cônes filés
Visite Filature Bergère de France
Cônes vidés ;)
Visite Filature Bergère de France
Un entrepôt EnTiEr de carton de laines waouh !
Visite Filature Bergère de France
Préparation des commandes (ça demande du monde)
Visite Filature Bergère de France
Et envoi !
Visite Filature Bergère de France
Le bureaux des stylistes maille

Et une petite vidéo afin d’observer un aperçu des machines en action. La dernières machine vaut le coup !

Nous avons été très très bien accueillis par la filature, j’ai vraiment adoré cette visite, la politique de l’entreprise, son format familial (le dirigeant d’aujourd’hui est le petit fils du fondateur de l’entreprise), les explications pour nous remonter dans le temps.
Un truc me gêne pourtant…mais je sais que c’est dû à l’histoire de la filature et son type de clientèle : la prédominance de fil en acrylique ! En espérant que, malgré le prix de la laine, et des contraintes liées à l’industrie, ils se penchent un peu plus pour offrir des matières naturelles plutôt que des dérivés du pétroles non renouvelables et qui sont (à mon avis hein), moins agréables à porter et tiennent moins dans la durée (mais ce n’est que mon avis) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cape petite cape

Comment ça, plus de saison, la cape ?  mouii aujourd’hui le temps est radieux, on se croirait au printemps mais sachez que ça ne va pas durer alors oui (hélas) la cape (ou petit poncho ça peut passer aussi) est de rigueur. La commande était simple : réaliser une petite cape pour la mi-saison en gros fil assortis aux guêtres dans le style de celle vue chez cop-copine.
Malheur ! Il ne me restait pas assez de ce fameux fil, teint à la main et difficile à retrouver…il m’a fallu un bon bout de temps avant de trouver dans la gamme de Pole un correspondant qui ne jurerait pas trop avec les couleurs du fil d’origine.

Bon bon, je me suis attelée sans trop de difficultés à part pour les 6 trous-trous du devant pour faire passer un ruban-nœud (qui n’est toujours pas fait d’ailleurs…). J’ai monté une bande en côtes torses avec le fil teinté pour faire le tour de la cape puis relevé les mailles tout autour. J’ai ensuite monté jusqu’à une douzaine de cm puis commencer les diminutions en style « raglan » sans m’embêter avec 2 mailles ensemble avant ou après mon marqueur de maille.

Cape Poland
Patron perso ♦ Fil Pole de Fonty ♦ aiguilles n°8

Le sourire (de ma chère mère) à l’air de dire que le résultat correspond à la demande, well done ;)

Cape Poland dos

Désolée pour la qualité de photos médiocres, faites à la va-vite…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un tour à Madrid

Voici un petit tour en photo de mon séjour à Madrid des anciennes et nouvelles merceries :
Commençons par la mercerie « El gato negro », tout près de la plaza Mayor. Cette mercerie trèèès ancienne propose la laine en écheveaux et un tarif au poids, tout comme chez « Lanas Sixto » malheureusement fermée au moment de mon passage.
Laine au poids à Madrid

Lanas sixto

Ensuite, un petit quartier à ne pas manquer, celui de la Calle del Marqués Viudo de Pontejos (merci le marquis;), toujours à deux pas de la plaza Mayor, le repère des merceries et magasins de tissus (bondés !):
Merceria amparo Madrid

Mercerie Madrid

Et maintenant les nouveaux ateliers en vogue de la capitale espagnole : Teté Café Costura et Black OvejaBlack OvejaChez ce dernier, ouvert depuis 6 mois, des cours de tricot, couture et patchwork sont organisés toute la journée.
Black OvejaL’ambiance (plus moderne hein) est agréable
Black Oveja

Black OvejaOn y trouve surtout un grand choix de tissus à patchwork mais aussi quelques fils Katia

Entrons maintenant chez Tété Café Costura, à l’autre bout de la ville, dans un style nettement plus rétrobranché :
Tété Café costura

Tété Café costura

Tété Café costuraOuvert depuis 1 an, ce lieu est un peu plus froid à mon goût mais propose aussi toutes sortes d’ateliers, du tricot à la couture en passant par la peinture sur soie et les amigurumis. Mais aussi une location de machine à coudre avec café ou thé offert.

Si vous avez la chance de faire un petit tour à Madrid, n’hésitez pas à venir voir ces merceries et ateliers très sympathiques. La petite carte pour les repérer :

Afficher Merceries et Ateliers de Madrid sur une carte plus grande

Rendez-vous sur Hellocoton !

Arrivage de laines

Arrivage de laine ces derniers temps en provenance de Cheval Blanc !

New spot anthracite, New Spot noir, kinna gris (100% laine) et sunny rose (100 % coton)

laine

Les kits arrivent…

Rendez-vous sur Hellocoton !

De la laine brute au fil…

Qui dit long weekend dit…expérience laineuse ! Voici un petit récit en image de mon premier filage à partir de laine d’agneau.

laine.brute

Quand on voit la laine brute on se dit que ça ne va pas donner un truc terrible !

filage.automnes

Mais après cardage (c’est long !), tout se transforme. Mon premier fil n’est pas régulier, mais plus il avance, plus je prends la main.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Teinture de la laine à l’oignon

ça y est, je me suis lancée, j’ai teintée un petit pull en laine pour tester la teinture naturelle à l’oignon.  Voici le petit avant/aprèspullsbébé

Je voulais voir ce que ça donne une teinte plutôt brune que jaune donc j’ai laissé 1 heure mijoter les oignons dans un premier temps puis j’ai laissé refroidir, j’ai retiré par filtration toutes mes pelures d’oignons puis j’ai mis mon pull en laine déjà trempé d’une nuit et j’ai refais chauffer l’eau doucement jusqu’à ce que ça bout. Puis j’ai laissé vite descendre la température en dessous de 82°C pour que ça ne feutre pas. Tout ça encore pour une heure de mijotage…et voilà le travail, sympa non ?

J’ai utilisé 25 g de pelures d’oignons pour que la couleur soit bien foncée :

oignons

Au fait, le pull vient du livre « tricot intemporels pour bébé » (et oui encore une fois…)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sac spécial tricot

sac.tricot

 

J’en rêvais, voilà mon vœu exaucé. Je souhaitais créer un sac ou baluchon pour ranger toutes mes aiguilles et ma laine.
En fait il suffisait de :

- réfléchir un peu
- prendre sa machine à coudre entre 4 yeux
- et s’y mettre

J’ai fait un petit patron pour vous montrer (cliquez dessus pour voir plus grand) :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...