Petit ensemble baby salopette

Argh, j’ai craqué pour la salopette ! Il faut dire que c’était, pour moi, le cadeau de naissance super adéquat pour fêter l’arrivée d’un nouveau petit bout. La salopette fait toutes les saisons, elle est mixte et les bretelles permettent de l’ajuster pour l’utiliser très très très longtemps (que j’espère ;).

Après avoir cherché un peu partout un modèle de salopette à coudre facilement, j’ai jeté mon dévolu sur un patron la droguerie d’un ancien numéro Marie-Claire Idée. Pour aller avec, un petit gilet tricoté tout simplement au point mousse avec un beau coton.

Salopette couture bébé PaulSalopette bébé ♦ Patron la droguerie via MCI ♦ Tissu : coupon du stock from Stop tissus

Première déception en commençant la salopette, après découpe du patron et du tissu (évidemment), elle taille beaucoup beaucoup trop grand ! Je suis partie sur une taille 6 mois, en vérifiant (beaucoup trop tard…) dans les normes de tailles, euh, c’est plus du 12-18 mois nan ? Bon bah tant pis, ça n’ira pas avec le gilet mais ça lui ira plus longtemps !

Salopette couture bébé Paul

La salopette est super simple à coudre, mais un peu longuette, vu qu’elle est entièrement doublée. Mais je préfère, la finition est propre, il ne faut juste ne pas se planter pour assembler la doublure avec le reste, hum… J’ai utilisé le même tissu pour les deux : doublure et extérieur, un tissu de coton avec pas mal d’élasthanne dont j’avais déjà concocté ce petit pantalon.

Ce n’était pas indiqué mais j’ai tout fini en bouton pression sur l’entrejambe, quitte à y passer du temps hein. D’ailleurs, je garde en tête qu’il ne faut jamais poser des boutons pressions métal sur un tissu extensible avant de mettre une petite bande de thermo, sinon, et bien, ça risque de déchirer.

Salopette couture bébé Paul

Et pour finir le tout, j’ai même ajouté une étiquette personnalisée : réalisée avec un tampon sur un ruban de sergé de coton. Le petit plus l’étiquette de taille 12 mois, même si c’est plus du 12-18…

Je suis contente d’avoir trouvé les attaches salopettes assorties aux boutons ! On dirait bien la salopette de notre enfance avec son côté classique style bonton (oui j’ai observé chez eux comment étaient faites les fameuses bretelles). Bref, le kit d’attache vient de mon fournisseur officiel ;) A&A.

Gilet Paul et salopette

Et voici l’ensemble, un peu dépareillé n’est-ce pas ? Du 6 mois et du 12-18 mois, bon, il y avait de l’idée, au moins ce petit aura pléthore de vêtements à se mettre.

Le gilet, je le voulais en toute simplicité, tricoté au point mousse dans un coton légèrement crème. C’est l’alto de Cheval Blanc, super agréable à tricoter. Le modèle est réalisé en une seule pièce, comme je les aime quand on ne veut pas se prendre la tête !

Gilet bébé Paul
Gilet au point mousse ♦ Modèle Paul – en cours d’écriture ♦ Coton Alto de Cheval Blanc ♦ Aig. 4

Tricoté aux aiguilles 4, ça va pas trop lentement pour passer un super bon moment. Les couture du petit gilet ont été super rapides comme d’habitude dans ce genre de modèle : le dessous des manche et le côté et c’est terminé + 5 petits boutons en bois et c’est bouclé ! L’écriture du modèle me prend limite plus de temps que son tricot héhé.

Maintenant, il n’y a plus qu’à offrir tout ça…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Chaussons tricotés teintés

Je ne compte plus le laps de temps entre mon idée première de ces chaussons tricotés et leur réalisation finale !
Bon ça devait être un joli cadeau de Noël (la honte), mais celle qui les reçoit connaît heureusement très bien cet inévitable destinée. Les idées…Il faudrait plus d’une vie pour tout réaliser ;).

Évidemment j’ai voulu compliquer les choses en voulant faire de la récupération d’un vieux stock de laine dont la couleur ne me plaisait plus, en la teintant moi-même !

Chaussons tricotés
Chaussons tricotés ♦ Patron maison ♦ Laine : un vieux stock familial ^^ teinté au thé

Préparation laine

Cette laine a vécu des années très tristes dans son sac. J’avais déjà tenté la teinture à l’oignon il y a bien longtemps sur cette même laine ici. Malheureusement, pas complètement convaincue du résultat très orange et peu uni (la mauvaise idée d’avoir tricoté le pull et ensuite teinté…).

Un tour de rattrapage a été lancé donc avec cette fois-ci un test de teinture au thé (un fond de thé vert du placard). En effet, j’aime beaucoup l’idée de pouvoir réaliser soi-même ses teintures végétales. La teinture au thé reste une des plus ancestrale et plus simple qui ne présente pas trop de risques.

J’ai d’abord fait un test sur un tout petit écheveau de 20g, puis j’ai mis tous les écheveaux dont j’avais besoin pour la réalisation des chaussons. Au bout de 30 min de teinture, ma laine écru-jaunâtre est devenue brune rosée. Malheureusement l’image n’est pas aussi proche de la réalité.

Teinture de laine au thé

J’ai choisis de ne pas ajouter de fixateur, sachant le thé n’en aurait pas besoin d’après mes recherches.

Puis j’ai créé le modèle du chausson en m’inspirant de différents chaussons et chaussettes vues ça et là, comme ce modèle de chaussons drops ici. Il a fallu imaginer sans dessous car je souhaitais coudre une semelle en cuir pour plus de confort et durabilité !
Chaussons tricotés

La laine est tricotée en double (ce qui fait encore changé la couleur je trouve), en côtes 1/1 et point mousse. Dans un premier temps en aller-retour pour faire la partie haute puis en rond au point mousse pour le bas. Il a fallu relever quelques mailles pour la finition du bord.

Chaussons tricotés

J’ai ensuite créé un patron pour la partie rembourrage intérieur en super moumoute ! Effet cocoon garantie ;). Bon, ça n’a pas été facile non plus, je ne vous dit pas l’état de mon sol après la couture d’un tissu pareil…C’est moumoute party.

Et pour finir, j’ai cousu la semelle en cuir, à la main, avec le fil de la laine, par l’intérieur en point arrière. Les modèles réalisés avec la même semelle de Bergère de France ou Phildar sont cousus par l’extérieur mais je voulais quelque chose de plus discret.

Chaussons tricotés

Au final, après essayage, ils sont super confort et surtout super chauds ! Les petits boutons en bois (trouvés ici) relèvent un peu leur style, on dirait presque des bottines d’une certaine marque…non ? Allez, on va dire que c’est un cadeau très très en avance pour l’hiver prochain.

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY Le coussin géométrique

Depuis le temps que je lorgnais sur toutes ces idées de coussins géométriques (pinterest est mon ami…) il fallait que je me lance ! Quitte à se lancer, autant vous faire partager. Je vous ai préparé un tuto en image.

DIY Coussins géométriquesCoussins géométriques ♦ Patron maison ♦ Tissu : récup’ !

DIY Coussins géométriques

Bon j’ai d’abord élaboré un plan, c’est bien beau de faire des triangles, mais il faut qu’ils correspondent à mon coussin. Pythagore est venu m’aider. Donc pour un coussin de 35 x 35 cm de notre ami Suedois. J’ai réalisé des triangles rectangles de 16,5 x 16,5 x diagonale de 23,3 cm. Pour donner un carré de 33 x 33 cm. Vous suivez toujours ?

Matériel :
- Tissu coloris 1 + Tissu coloris 2 (de la récup’ des tissus de mon canapé pour ma part, un lin et une toile épaisse).
- Fermeture à glissière invisible de 60cm de long (pleins de coloris ici) J’ai pris le 841 on ne verra que le curseur

DIY Coussins géométriques

1/ Equipé d’une règle japonaise et d’une grande équerre, tracer 4 triangles sur un coloris de tissu 1 et 4 autres triangles sur le tissu 2. Ajoutez une valeur de couture de 1 cm. Vous obtenez 8 triangles rectangles à assembler.

DIY Coussins géométriques

2/ Surjetez ou surfilez ou passez le ciseau cranteur dans un premier temps sur tous vos triangles, pour éviter qu’ils s’effilochent par la suite.

DIY Coussins géométriques

3/ Puis prenez 2 triangles de couleurs différentes, épinglez leurs diagonales endroit contre endroit et piquez à 1 cm du bord.

DIY Coussins géométriques

4/ Faites de même avec tous vos triangles

DIY Coussins géométriques

5/ Attention étape indispensable en couture, le repassage ! Repassez chacun de vos petits assemblages sur l’envers en écartant bien la couture, puis un petit coup sur l’endroit.

DIY Coussins géométriques

Disposez vos carrés de la même manière. Voilà ce que votre housse de coussin va donner

DIY Coussins géométriques

6/ Cousez 2 à deux vos carrés, puis vos deux moitiés. N’oubliez pas de repasser les coutures à plat, comme à l’étape 5

DIY Coussins géométriques

Et voilà !

DIY Coussins géométriques

Ce n’est pas le tout mais il faut monter le dessous pour obtenir une belle housse maintenant.

7/ Coupez un carré de 33 x 33 cm avec le tissu 1 ou 2. En ajoutant une valeur de couture de 1 cm tout autour.

DIY Coussins géométriques

8/ Piquez la fermeture à glissière invisible comme ci-dessus ↑ et ci-dessous ↓ sur les deux parties de la housse. Si elle dépasse c’est normal, les zip peuvent se couper (ou laisser long à l’intérieur de la housse.

Si vous n’avez jamais monté de zip invisible, cela demande un petit pied en plastique spécial pas très cher mais très pratique qui s’adapte à toutes les machines. Pour vous aider, il y a une fiche explicative gratuite ici.

Attention à bien faire coïncider les longueurs des deux côtés pour éviter un décalage de la fermeture. Pour cela, vous pouvez, après avoir cousu le 1er côté, fermer la fermeture et épingler une partie de l’autre côté en faisant en sorte que les lignes de couture coïncident.

DIY Coussins géométriques

DIY Coussins géométriques

Fermée, elle bien invisible, magique !

DIY Coussins géométriques

9/ Réouvrez votre fermeture à glissière invisible. Piquez endroit contre endroit le dessus et le dessous de la housse. Cousez les 3 autres côtés de la housse à 1 cm du bord, vous n’avez plus qu’à retourner ! Attention toutefois à bien cranter les coins avant de retourner pour obtenir des jolis angles.

DIY Coussins géométriques

Tellement contente de mon résultat de couture – récup’ facile que j’en ai fait un 2ème…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Himmeli maison

Parlons un peu déco. Dans le salon, après un nouveau canapé tout de lin cousu, je me suis attaquée à une décoration murale qui me faisait de l’œil depuis longtemps : l’himmeli. C’est une suspension géométrique ancestrale finlandaise.

J’ai découvert dans un premier temps le DIY de « la mariée au pieds nus » pour réaliser un himmeli en laiton puis ceux en vente sur Etsy de Hruskaa accompagnés de tillandsias, ces plantes sans terre dites aussi « filles de l’air ».

Il a fallu d’abord trouver tout le matériel :
- 2 tubes de laiton de 4 mm de diamètre (mais trouvez plus fin – 2/3 mm pour couper plus facilement)
- 1 fil de nylon ou fil de fer laiton
(- 1 plante fille de l’air – tillandsia)

Puis, je me suis lancé dans l’étude d’un joli prisme. J’ai d’abord imaginé la forme, puis la dimension de chacun des tubes pour qu’ils rentrent dans mes 2 m en stock. Il a fallu ensuite faire un prototype, histoire de ne pas être trop déçue, et après quelques essais, on s’est lancés dans la découpe.

Himmeli

Bon la découpe n’a pas été si simple que ça, et il a fallu s’aider des bras de l’homme et d’une scie à métaux pour découper mes tubes de laiton un peu trop épais. D’ailleurs, à choisir, prenez des tubes plus fin que 4 mm comme écrit plus haut !

Himmeli

Himmeli

Le rendu m’a bluffé, il s’accordait vraiment bien avec le mur de cadres dorés. Autant dire, il a été adopté tout de suite !

Je suis ensuite partie à la recherche de la fameuse plante « fille de l’air », coup de chance il y a un joli magasin qui en propose dans le centre de Nantes : Les demoiselles de l’air. L’accueil est très sympathique et plein de conseils. J’ai choisi la plante « Oaxacana » qui à l’air de bien se plaire dans son Himmeli.

Himmeli

L’himmeli est un bricolage maison qui me paraissait simple vu de loin, mais qui s’est révélé beaucoup plus compliqué (Hey oui, c’est de la géométrie 3D quand même). Mais le résultat est à la hauteur de le la difficulté, et c’est une super idée de cadeau (si on a le courage d’en faire d’autres)…

Rendez-vous sur Hellocoton !

La robe gris souris

La suite de mes aventures dans la catégorie couture : une robe toute simple et toute grise. A la vue de ma garde-robe pauvre en…robe justement ! Je me suis mise à chercher le patron qu’il me fallait, et finalement j’ai eu idée de réaliser un patron maison tout simple : un haut bien large et une jupe froncée à la taille. De la couture soit-disant vite, rapide, efficace (hum)

Robe gris souris
Robe gris souris ♦ Patron maison personnalisé ♦ Tissu : Stop tissu

Jusque là tout va bien, j’utilise un coupon de tissu en stock gris souris, ce n’est pas ma couleur de rêve mais elle à l’avantage d’être adaptée au temps… Et puis c’est du gris souris, un petit côté classe que j’aime bien. Bref, je réalise facilement le patron du haut, à partir de mon gabarit de base personnel, je monte la robe, j’essaie et…elle a tendance à descendre vers l’arrière, non ? Je n’aurais pas oublié de prendre en compte ma cambrure moi ?!

Robe gris souris

Bon voilà, l’erreur de l’apprentie-modéliste ! Pour les personnes très cambrée, les robes XXL c’est bien beau mais malheureusement peu adaptées (ou alors il faut le prendre en compte dans le patron). Du coup j’ai un peu tendance à tirer dessus souvent car elle me paraît beaucoup plus courte que prévu…

Robe gris souris

Puis j’ai eu des gentils retours donc je l’aime quand même.
Pour l’occasion, les photos ont été prise dans un chouette endroit : un coin de verdure et de tranquillité sur l’île de Nantes.

Robe gris souris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le gilet Olgate

Après le chaos, la création (je ne sais pas dessiner mais je sais tricoter ;) ! Ce gros gilet, il était déjà dans mes inspiration l’hiver dernier. Et puis, j’avais aussi envie d’un col châle, bref d’un bon gilet de Papi bien chaud avec de la belle laine française ! C’est le gilet Olgate.

Modèle gilet Olgate
Gilet Olgate ♦ modèle dispo ici ♦ Laine : Boréal de Fonty 721 ♦  Aiguilles droites n°6

Tricoté aux aiguilles 6 et en laine Boréal (Fonty), il monte bien vite, très vite ! Le plus long, c’est peut-être de trouver les gros boutons en bois;) (ils sont par ici). Le top de cette laine, en plus de se tricoter avec de grosses aiguilles, c’est qu’elle est très tournée et légèrement chinée, ce qui donne un résultat très graphique au point de blé, nan ?

Gilet olgate

Les manches sont légèrement tombantes et il est bien large, enfin loose quoi. Le col châle est tout simple à tricoter car intégré au corps, bref pas 15000 pièces à tricoter : 2 devants symétriques, 1 dos et 2 manches.
Modèle gilet Olgate
Modèle gilet Olgate

Au niveau de la longueur, il tombe sur les hanches, pas trop long et pas trop court (pas envie de mettre 20 pelotes dans mon gilet non plus ;)
Modèle gilet Olgate

Il peut se tricoter par des débutants comme des plus expérimentés, attention toutefois aux côtes perlées, mais si vous avez besoin, je peux faire une vidéo ! Alors, qu’en pensez-vous ?

Le modèles est disponible chez A&A patrons par ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La blouse Airelle (ou pas)

J’avais fait entrevoir un aperçu au cours du Me Made Month du mois d’octobre, mais la voici en entier.
Maintenant que je réalise des patrons presque quotidiennement grâce à ma formation, j’avais envie de me plonger sur une planche toute faite que j’avais dans mes armoires : La blouse Airelle de Dear and Doe. Histoire de me reposer un peu, suivre un pas à pas sans réfléchir, et puis aussi pour tester, comme ça en s’amusant.
Blouse Airelle noire en lin
Blouse Airelle ♦ patron Dear and Doe transformé ♦ Tissu : lin de chez Stop tissu noir et chute coton gris

C’était sans compter l’envie de tout changer que l’on peut avoir quand on sait que c’est possible… Après avoir passer en revue des versions et des versions de la blouse sur le net. Je me suis dit que non, ces manches au style légèrement gigot ne m’iront pas, mais pas du tout. J’en ai donc profité pour remonter un peu l’entournure et refaire entièrement la manche pour l’affiner. C’est devenu une manche chemisier, toute bête mais qui me sied mieux.

Blouse Airelle noire en lin

Après avoir transformé les manches, j’étais partie dans la lancée ! J’ai pas pu m’empêcher de modifier le col (je le trouvais un peu long) et d’en faire un amovible. Celui-ci allant parfaitement à une tenue de mariage que j’ai également transformée (une jupe en tulle grise bientôt bloguée).

Blouse Airelle noire en lin

Je crois n’avoir rien changé d’autre au niveau du buste… à si une toute petite modification : l’arrondie du bas, je préfère par rapport à un tombé droit.

Du coup je ne sais plus trop si ma blouse Airelle reste une blouse Airelle… ;)
Mais sinon elle est pile poile taillée ! Le lin est légèrement glacé, ce qui apporte un petit côté classe, peut-être un peu stricte aussi avec le col. C’est pour ça que je préfère la version sans col au quotidien je pense, nan ?

Blouse Airelle noire en lin

Autre chose : Le col amovible, une vraie galère à faire ! Je ne sais pas ce que j’ai planté dans le patron mais ça n’allait pas du tout, retravaillé, il col bien avec la parmenture. J’ai fait 4 boutonnières sur la parmenture de la blouse et cousu 4 boutons plats sur la parmenture du col (directos à la machine grâce à mon nouveau pied ! voir ci-dessous via instagram). Il n’est pas facile à placer (les boutonnières étant dans la couture intérieur de la parementure de la blouse). Mais n’a pas bougé le jour du mariage.

Une photo publiée par Amandine (@vidibio) le Nov. 11, 2014 at 12:40 PST


Sinon ma manche chemisier se termine tout simplement par une petite patte non fermée

Blouse Airelle noire en lin

Que dites-vous de ces transformations ? Au final, je suis contente de ma blouse, mais je pense que j’aurais passé moins de temps à réalisé le patron de A à Z… hum, du coup je ne sais pas si je me relance de si tôt dans un patron pochette.

Blouse airelle et plante grasse de Noël

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le grand tri

Comme beaucoup de couturière, notre rapport à la couture évolue d’étape en étape, de cousette en cousette. Au départ, on découvre, on feuillette les magazines, on cherche des modèles faciles qui nous plaisent à l’œil et on est parti. Peu à peu, on se rend contre que ce qui nous plait sur les magazines ne correspond pas forcément : à notre style de tenue, à notre morphologie et à nos besoins tout simplement !

Tri de vêtements

Il y a aussi le fait que, comme on s’améliore en couture, et que l’on s’imagine pouvoir faire toutes sortes de techniques ou toutes originalités de vêtements (pas forcément vérifié hein ;), on devient plus pointilleux(se) au niveau des achats en magasin. Personnellement, j’ai de moins en moins de coups de cœur, finalement, le magasin devient peu à peu plutôt une source d’inspiration qu’une source d’achat : « je me ferais bien cette blouse, mais avec une encolure arrondie et un tissu avec ce motif là… ». Bref, les achats se font moindre. Mais on a toujours tout autant besoin de vêtements !

Tri de vêtements

Vient donc le moment du point cruciale, voilà maintenant, grâce à la couture et au tricot (+ modélisme dans mon cas), je connais mieux ma morphologie, donc ce qui me va, et ce que j’ai besoin de porter. C’est là qu’on se rend compte que ce qu’il y a dans nos placards actuellement est encore loin de correspondre à notre volonté : il est temps de faire le grand tri !

Pour ma part, j’ai fait de nombreuses piles sur mon lit :
- A garder
- A transformer (et oui, un peu de courage, tout est possible)
- A donner mais encore portable (proches, amies)
- A donner (Croix-rouge, H&M, Le relais, etc)
- A vendre (marque, très peu porté) sur un site de vide-dressing
- Pour le bricolage, jardinage

Ce tri n’est pas le plus simple, et peu prendre beaaaaucoup plus de temps que prévu (surtout quand on essai 3 fois de vieilles fringues oubliées pour savoir si oui ou non on continuera à la porter). Mais il a été pour moi un grand soulagement !

Vide placard

Une fois ce tri réalisé, on peut partir de bon pied dans la bonne direction : de la couture (et du tricot) plus réfléchi en fonction des besoins, look & morphologie !

Cette réflexion commence à faire son chemin parmi de nombreuses blogueuses qui ont nommé le concept : Wearability project (par nessie). Chacune de leur cousette est ensuite notée en fonction de sa cohérence, confort, seyant or not. Je ne pense pas aller jusque là, mais au moins réaliser la prochaine étape :

Réaliser un point complet sur les vêtements portés (classés du + au -), donc analyser ces tenues (pour ma part, je pense utiliser l’application stylebook), pour pouvoir ensuite planifier les prochaines coutures et mieux le porter ! Un petit bemol tout de même sur ce projet, qu’il faut à mon avis ne pas trop trop prendre à cœur pour que la couture et le tricot restent également un plaisir… Qu’en pensez-vous ?? Et vous, ça vous arrive de faire le tri ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Brassière Lucien

Les naissances pleuvent dans mon entourage ! C’est l’occasion de vous présenter la petite brassière que j’avais faites pour Lucien (d’où le nom du modèle). Après moult temps passé, j’ai réussi à en sortir le patron. Pas évident car la patte de boutonnage m’a causé quelques peines à expliquer…
Brassière Lucien

Brassière Lucien 1 à 18 mois ♦ modèle maison dispo ici BB mérinos de Fonty 859 ♦ aig. 3,5

La brassière (ou petit pull) est tricotée en top-down, de l’encolure vers le bas dans une laine que j’apprécie tout particulièrement mais que je n’ai pas eu l’occasion de tricoter auparavant : la BBmérinos de Fonty.

C’est une laine vraiment toute douce, on se loverais dedans, seul soucis, elle se tricote habituellement aux aiguilles 3, ayant des problèmes au bras depuis quelque temps en tricotant, j’ai du mal avec le fils fins. J’ai fait quelques essais aux aiguilles 3,5, et j’avoue que j’ai trouvé le résultat légèrement plus aéré, convenant plus à ce que j’avais en tête, donc opté pour le 3,5 !

Brassière Lucien

Le modèle que je voyais était à double boutonnage sur le raglan, je trouve ça tellement craquant ;). Je l’ai tricotée assez rapidement, dans la taille 1 mois pour le cadeau de naissance du petit Lucien et avec seulement 1 pelote ! Avec un jersey et une petite bordure au point mousse, ça reste un modèle simple, qui ira très bien avec un petit pantalon à rayure.

Brassière Lucien

Je me suis donc obligée à réaliser le bas en même temps ! ça donne un petit look marin sans trop en faire. Pour le bas, je me suis inspirée du legging France-Duval stalla (j’ai pris le 3 mois pour du 1 mois et ça ne faisait pas legging). Lucien l’a porté dès son premier mois. Le tissu provient de mon stock (un reste de chez stop tissu). Il contient un peu d’ élasthanne.

Brassière Lucien

Que pensez-vous de ce look de bébé ? Si ça vous tente de tricoter la petite brassière Lucien, je vous propose de gagner le modèle en version pdf aux 2 premiers commentaires à propos de cet article, à vos claviers !

Brassière Lucien

Rendez-vous sur Hellocoton !

En attendant l’automne

Je ne me sens pas influencée par la mode, je veux dire pas directement ni instantanément. J’aime regarder ce qu’il se fait à un moment -t- mais je vais rarement avoir une pulsion vive de l’achat, enfin pas tout de suite…
C’est comme si mon cerveau à force de voir et revoir certaines images d’un vêtement ou d’un style, se le mettait dans un coin puis l’intégrait peu à peu pour qu’elles deviennent naturelles.
C’est à ce moment là que je me réveille, quand le phénomène de mode à disparu, que l’on a changé de saison (même si je l’ai commencé cet été…), je me dis : « je rêve d’une combishort ! il me la faut, j’adore ! » Bref, la litanie habituelle mais un peu délavée.
Au fond ce n’est pas méchant mais je me fais avoir à chaque fois ;) !

Mini Combi
Combishort ♦ patron memade ♦ Tissu : lin de chez Stop tissu caramel

Par la suite, j’ai donc cherché le modèle qui comblerait mes envies de combishort, j’ai d’abord regardé du côté de celle de la Maison Victor, c’est une combi longue avec un boutonnage sur le devant comme je souhaitait, il suffisait de la raccourcir. En regardant de plus près le patron, j’ai préféré partir de mon gabarit de base sur-mesure et de revoir les bretelles pour une découpe plus féminine et originale.

Mini Combi

Pour le short, j’avais déjà en tête la découpe qui me fallait, une découpe légèrement sportive en arrondie. J’ai tout de même gardé le style des poches de la Maison Victor mais sinon, tout le reste est modifié ! C’est donc un de mes premiers patrons sur-mesure réalisée sans aide :).

Mini Combi

Au niveau de la taille, je ne me suis pas embêtée, j’ai juste créé un passant au raccord du bas et buste pour ajuster avec un élastique. Je voulais beaucoup de tissu « tombant » pour cacher la taille élastiqué. C’est simple à faire et le résultat me plaît. A vrai dire on n’a pas vraiment le choix pour ce genre de vêtement car on est obligé de l’enfiler par le haut (comme une salopette en somme).

Mini Combi

Le plus long dans cette réalisation reste tout de même l’encolure devant et dos avec le biais, ce qui m’a permis de créer une forme originale sur l’épaule. Heureusement, j’ai trouvé ce lin particulièrement facile à travailler car plutôt raide au départ, il s’assouplit au fil des lavages, à voir dans la durée car c’est tout de même du stop tissu !
La patte de boutonnage apporte un côté raffiné sans en faire trop. Plutôt heureuse du résultat, la combi est facile à porter et ne fait pas pyjama…

Mini Combi

Heureusement que ces derniers jours de septembre sont aussi estivales, j’ai pu faire les photos en douceur et vous réserve même une petite surprise !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 2 3 ... 18