Des pois en Toscane

J’immerge peu à peu de nos petites dernières semaines de vacances, pris sur le tard, mais tout autant appréciées, c’est maintenant le moment de vous montrer un aperçu !
Nous avons fait un périple en Toscane avec un petit clin d’œil en Ligurie où nous nous sommes arrêtés le long des fameuses Cinque Terre.

Manarola, Cinque Terre, Italie

Cinq villages, accrochés à la montagne et donnant sur la mer. Mon préféré est sans doute Manarola (photo). Portovenere, un peu plus loin sur la côté, près de La Spezia est aussi très sympa, un peu moins touristique car n’appartenant pas au Cinque Terre est peut-être également plus vivant.

Lucca, Toscane, Italie
Place de Lucca

Puis c’est la belle Lucca qui nous a ouvert les portes de ces remparts. Je crois que je suis totalement amoureuse de cette ville, tout est beau, tous les coins de rues, les façades, les fleurs, les couleurs…Bref, la Toscane sans Lucca n’est pas la Toscane.

C’est peut-être le moment de vous parler de ma jupe, oui la jupe à pois. Un patron me-made à partir de la robe de soirée vert amande. Tout simple à faire donc, de l’évasé-froncé. Un poil trop raccourci tout de même argh, ça va bien pour les vacances !
Le tissu est une fine cotonnade légèrement transparente mais pas gênante.

Jupette à pois
Jupette à pois

Portée avec un top blanc, elle ressort bien, non ? Il faudra juste faire attention au basculement du bassin sur le dos pour la prochaine, elle remonte un peu…

Jupette à pois

Après cette parenthèse jupe, revenons à la Toscane, évidemment, Florence (Firenze pour les italiens) était sur notre route. Nous avions loué un appartement très bien placé près d’une porte qui nous a permis de visiter ses ruelles de fond en comble (>via HomeAway si ça vous intéresse). Le Duomo s’est vu de haut pour notre part (du palais Vecchio), sachant qu’il faut être extrêmement patient pour pouvoir y rentrer (la queue fait des kms). Si vous souhaitez visiter les musées (la galleria degli Uffizi par exemple), prenez les billets à l’avance en ligne, attention, tout les coins touristiques à Florence sont fermés le lundi (même les parcs :( )

Duomo, Firenze

Nous sommes ensuite descendus à Volterra, chouette village étrusque, loin de la masse de Touristes florentins. Les ruelles sont souvent en escalier qui donne enfin accès au beau paysage toscan.

Volterra, Toscane, Italie

La suite s’est terminé à Pienza, très joli village perché dans la région thermale de Toscane (au sud), où le paysage était époustouflant.

Pienza, Toscane, Italie

Comme vous l’avez lu, je suis une grande adepte de l’Italie, donc la Toscane, que je connaissais auparavant ne m’a une fois de plus pas déçue. Un conseil, passez-y au moins 10 jours et voguez également dans les petits villages moins pris d’assaut par les touristes : Volterra et plus au sud, Pienza et Sorano, ça vaut le détour (de jupe ;) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

En bohème

Le modèle ne date pas d’hier mais il a bien cogité dans ma tête un année pour que je visualise la modification idéale et que je passe à l’action.
L’objectif ? Le terminer avant la fin de l’été (ouf, mission accomplie).

Bohème
T-shirt Bohèmepatron phildar gratuit (modifié) ♦ Laine Bohème de Fonty ♦ aig. 3,5

J’avais déjà idée du fil idéal pour le concocter : Le mélange de lin et coton de chez Fonty « Bohème ». Et oui, comme beaucoup, je suis fan du lin, alors le tricoter, encore mieux !

Le fil est vraiment agréable à tricoter et je n’ai utilisé que 6 pelotes contrairement à 9 avec le fil de phildar donc même si mon fil est plus cher, le total est légèrement moins élevé et avec un fil de meilleure qualité en prime.

Le patron du t-shirt ajouré phildar initial se télécharge gratuitement en cliquant ici
Pour les modifications :
- j’ai d’abord voulu un format loose, comme l’échantillon était identique, j’ai suivi une taille 4 au lieu de 1.
- j’ai réduit la largeur de l’encolure, vu les résultats sur ravelry, ça me semblait beaucoup trop large ! je l’ai par contre agrandit en hauteur (si vous souhaitez les modifs précises je peux ajouter mes schémas de rabat de mailles.)
- Je n’ai pas réaliser les manches du modèles car je pense que ça ne m’allait pas (trop larges), mais j’ai tricoté plutôt des petits mancherons en côtes 1/1 adaptées à mon tour de bras. J’aime bien le style, ça fait un peu manches de top indiens, nan ?

Bref des modifs assez simples (sauf pour le calcul de l’encolure hum), mais qui changent bien le rendu du modèle.

Bohème

J’ai beaucoup aimé le style de ces bandes ajourées. Par, contre, on est obligé de porter des dessous couleur nude mais bon, j’assume.

Bohème

Mon seul regret, c’est peut-être qu’il est un poil court et que le rendu manque de souplesse. Je pense que c’est dû au lin, il faut peut-être assouplir le tout après quelques passages en machine, j’ai eu de bons résultats sur mes pulls en laine, d’autres idées ?

Bohème
Pour un côté too much, je me suis fait les boucles d’oreilles assorties (d’ailleurs c’est ma nouvelle collection à retrouver bientôt en boutique).
Avez-vous la petite fente de côté ? C’est le petit détail que j’aime.
Bohème

 

Au fait, je participe au concours de blogs créatifs 2014, et pour une fois que je suis sur la première page ;) : je vous propose de voter pour mon blog ! C’est par ici.
Si vous êtes motivé, vous pouvez même voter 1 fois par jour et peut-être me hisser au haut rang des blogs créatifs du mois !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La robe de soirée

Cette robe, elle est toute particulière pour moi, je l’ai réalisée de A à Z ! J’ai pris un certain temps pour me faire une idée de ce que je souhaitais. Une fois mon idée en tête, j’ai dessiné, patronné, cousu ma robe et je suis aujourd’hui très fière de la porter ! Autant vous dire que j’éprouve un petit pincement à la montrer…

Robe de soirée
Robe de soirée ♦ patron sur-mesure me-made ♦ Tissu (coupon de chez A&A)

Même si ce n’est pas une première, j’ai déjà fait le patron + couture de plusieurs vêtements, là, j’avais la pression… Primo celle de la date-line du beau mariage, segundo celle du professionnalisme.

Parce que oui, le modélisme fait désormais parti de mon métier. Même si je n’ai pas encore l’expérience de réaliser mes patrons de façon totalement autonome, je patronne au quasi-quotidien ! Je suis bien contente de vous montrer une des pièces qui m’a donner bien des heures de travail (et de sueurs froides).

Robe de soirée
Robe de soirée

Mais finalement dans cette robe, ce n’est pas tant le patronnage qui m’a pris du temps, car je n’ai eu aucun problème à la toile, mais bien la couture. Ce n’est pas encore mon point fort (quand on crée des patrons, on ne coud que des toiles, c’est rapide et pas trop technique) et cette robe comportait pas mal de difficultés de part ses drapés : celui du dos et de la ceinture. Pourtant, j’ai trouvé cette partie très intéressante et enrichissante car très proche du moulage.

Je ne vous cache pas que juste après l’avoir terminé (et y avoir passé des heures, ou plutôt des jours dessus) je ne l’aimais pas, mais pas du tout ! Le mariage étant dans les deux jours suivants, je l’ai quand même mise. Le regard des autres était différent, alors j’ai oublié les petites choses qui me choquait et aujourd’hui j’en suis plutôt contente au point de la porter à nouveau ;)

Robe de soirée
Robe de soirée

Les photos ont été prises à l’occasion d’un chouette mariage d’amis dans un superbe jardin botanique aux plantes extraordinaires, l’occasion idéale pour portée ma robe (désormais préférée, les temps changent). Et à écouter les retours positifs, j’espère (secrètement) pouvoir la remettre à nouveau à l’occasion de grands évènements !

Robe de soirée
Jardin botanique

Rendez-vous sur Hellocoton !

Relooking de canapé

Notre petit canapé était en train de rendre l’âme, que faire ? Après avoir cherché en magasin, sur internet un remplaçant (qui soit assorti à son copain d’en face), aussi petit pour rentrer dans ce coin riquiqui…j’étais désespérée. A vrai dire, je ne pouvais plus le voir en peinture.

Il n’est pas si moche mais le tissu est délavé sur l’assise et son allure général fait vraiment canapé d’étudiant (ce qu’il était il y a bien longtemps). Et comme je n’aime pas jeté pour rien, et que les coussins sont restés bien en forme, l’idée a petit à petit germé de simplement le cacher sous une jolie housse :
Canapé ikea aprèsMais pas n’importe laquelle, une housse réalisée sur mesure en pur lin (ouiouioui) ! J’ai mesuré chaque partie du canapé, imaginé de quoi bien l’englobé, pour que la housse prenne exactement la forme extérieur du canap’. ça n’a pas été si simple, mon métrage de tissu tenait juste bien. Les essayages ont été bien nombreux pour que la housse soit bien « tendue » sur le canapé.

Je vous laisse maintenant voir son côté obscur…;) :
Canapé ikea avantEt le résultat final est plutôt satisfaisant, la housse a permis de bien caché le tissu délavé, les pieds en plastique et l’impression d’affaissement du matelas. Bref, je suis assez contente de m’être donnée tout ce mal en voyant l’avant/après !
housse canapé ikea avant/apres

Petite astuce tout de même, mon lin étant très clair, j’ai tellement peur qu’il se tache ou se froisse naturellement que je l’ai entièrement aspergé d’amidon !

Une petite recette que j’utilise souvent : 2 cuillères à soupe de maïzena pour 2 verres d’eau dans une casserole que je fais bouillir. Cela donne une pâte blanche, à diluer plus tard ou non, que je mets dans un vaporisateur (pour plantes).

Pour l’instant, c’est efficace, sinon l’intérêt d’une housse, c’est qu’elle peut passer en machine (maniaquerie sort de ce corps) !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Gilet Emile

Les naissances, c’est l’occasion idéale pour faire des réalisations rapides et sans prise de tête, gratifiantes en un tour de main (façon de parler hein, ça m’a quand même pris plusieurs heures).

Pour préparer la naissance du bébé d’une amie, j’ai donc réalisé cet ensemble, pensé pour être mixte, il est finalement destiné à un petit garçon. Assorti d’un bloomer en wax de Guinée.

Gilet EmileGilet Emile en 3 mois ♦ modèle gilet en tricot chez A&A ♦ Fil Cotton Candy couleur Moka ♦ aig. 4,5

Bloomer bébé ♦ patron gratuit ici ♦ Tissu Wax ramené de Guinée ♦

J’avais idée depuis longtemps d’une petite chose en gros coton et point de sable. D’où l’écriture du modèle de ce petit gilet, qui ressemble sensiblement à Elie mais dans un autre fil et un nouveau point (oui je m’autocopie;). Il est assez simple à tricoter, en une seule pièce avec seulement 2 petites coutures sur les cotés. La couleur est assez passe-partout et plutôt originale, parfaite pour les cadeaux de naissance ;).

Gilet Emile
Gilet Emile
Gilet EmileGilet Emile

J’ai bien aimé tricoté ce coton Cotton Candy, c’est rapide, le point de sable est simplissime, il apporte aussi un petit côté rustique au gilet. Bien choisi pour ce petit garçon et ses sorties en forêt de l’été (ouioui).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suspension maison

Ces derniers temps je me suis lancée dans un nouveau genre de création : les suspensions. Dans notre appartement, on nous avait laissé les ampoules (sympa) mais depuis presque un an, c’était resté ainsi. Le temps que je me fasse une petite idée de ce que je voulais y mettre !

J’avais deux idées, m’inspirer du magazine déco phildar et de sa lampe bleu (1ère page), mais au-lieu d’utiliser de la laine, pourquoi pas du trapilho ! Et la lampe Tie and Dye. J’ai pile la couleur menthe sous la main, qui irait parfaitement avec le reste de la déco.
Suspension lampe trapilho

Pour la marche suivre j’ai utilisé :
- 1 pelote de 400 à 500g de trapilho couleur menthe (chez A&A ;)
- 1 abat-jour désossé trouvé en solde (2€) chez Habitat (ou carcasse d’abat-jour déjà prête)
- du carton épais
- masking tape ou scotch

Après avoir désossé l’abat-jour, il me restait un petit cercle correspondant à l’enclipsement de l’ampoule et un plus grand cercle. Il me fallait donc un système pour maintenir le premier cercle au-dessus de l’autre de façon stable, là commence des heures d’acharnement à chercher la solution (ce n’est presque pas faux ;). Puis, miracle, finalement c’est tout bête, il suffit de prendre 3 ou 4 pans de carton épais (à peu près 5 cm de large sur 25 à 35 cm de haut, tout dépend de ce que vous souhaitez comme hauteur de lampe) et de les fixer avec du masking tape par le haut et par le bas sur chacun des cercles (humhum, malheureusement pas de photos de ces précieuses étapes). Puis on enroule le trapilho autour des 2 cercles en passant à l’intérieur puis à l’extérieur jusqu’à temps que vous ayez recouvert tout le tour du pseudo abat-jour ;).

Suspension lampe trapilho
Suspension lampe trapilho
Sur ces images on voit légèrement apparaître le carton à l’intérieur (il s’est un peu plié car j’ai du trop « tiré » le trapilho à certains endroit). Bref, cette lampe n’a pas été simple du tout à faire dans un premier temps mais le résultat est là ! Un petit bémol tout de même, une fois installée, évidemment l’ambiance est un peu verdâtre ;)

Passons maintenant à la suspension chinoise peinte (on reste dans les mêmes tons, pas influencée par la mode la fille) , j’avais remarqué ce chouette tuto, dans un premier temps sur pinterest puis sur instagram via hello blogzine, ou vous pouvez suivre ce DIY de la lampe tie and dye. Il s’avère assez simple au premier abord, dans les fait : il n’est pas si facile d’étier la peinture. Peut-être cela dépend-il du type de papier de la lanterne ou bien de la peinture en elle-même ?

Lanterne chinoise, peinture mint
Lanterne chinoise, peinture mint
L’effet est quand même très sympa, et la réalisation est nettement plus rapide que celle en trapilho.Après coup, j’aurais bien étier un peu plus le vert sur la moitié de la suspension, mais j’aime bien comme ça aussi, ça reste discret.

Ce genre de lanterne chinoise est extrêmement facile à trouver et à petit prix, dans un magasin de bricolage ou chez le suédois.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le pull de l’Homme

Et oui, l’été est là, il est temps de se mettre au tricot…d’hiver ! hum. Surtout qu’avec ce genre de projet, il faut s’y prendre à l’avance (il méritait bien son grand H ce post). Ou alors c’est moi qui suis décalée ?

Comment m’est venue cette idée saugrenue de tricoter un pull pour homme, me direz-vous, soit le plus grand projet pour tricoteur/se (avec la couverture et le manteau) jamais réalisé, en plus d’en écrire le modèle ! :
L’homme de la maison ne trouvant pas chaussure à son pied dans les magasins, soit un pull bien chaud mais pas trop rustique non plus, qui tient dans le temps et ne bouloche pas (exigeant). C’est à ce moment là que ça a fait tilt, je vais lui faire son pull ! Avec un peu de chance il arrêtera de me tanner (jusqu’à l’année prochaine ;).

Pull Manu

J’ai alors choisis, une de mes laines préférées : Ambiance de Fonty, on a voté ensemble pour le coloris qui convenait bien (le 308 est l’heureux élu ;), et puis j’ai dessiné un modèle qui lui plaisait (ça c’est la partie fun), avec un joli col châle. Ensuite calcul après calculs…création des explications. Et enfin  : tricoté, tricoté et ce n’est pas si long en aig. 4,5 !

Pull Manu
Pull homme Manu ♦ modèle en ligne chez A&A ♦ Laine Ambiance de Fonty 308 ♦ aig. 3,5 et 4

A la fin, ouf, c’était impec comme il voulait. J’aurais bien rajouter 1 cm de longueur pour le corps et les manches, ce que j’ai fait dans le modèle. J’avais prévu de mettre un petit bouton pour le col mais finalement ça ne donnait pas bien. Après, le bouton n’était peut-être pas le mieux adapté. Nous avons réalisé les photos peu après, (les adeptes d’agriculture remarqueront qu’elles ne datent pas d’aujourd’hui)

Après cette réussite, j’en ai profité pour écrire et faire la gradation du modèle en taille S-M-L-XL-XXL (ouch c’est long). Le pull présenté est réalisé en taille S, sachant que celle de l’homme est entre S et M. Le mieux est de comparer les mesures avec le schéma du modèle.

Pull Manu
Pull Manu

Depuis que le pull est terminé, il a été bien porté jusqu’à la fin du printemps et je crois qu’il répond à toutes les exigences de monsieur (ouf). Sinon, vous aussi faites vos tricots en décalé (les tricots d’hiver en été et inversement) ?

Vous pouvez retrouver le modèle sur le site d’A&A patrons ici.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Collection acidulée

Yeah, l’été tape enfin à la porte ! L’occasion idéale pour vous présenter une nouvelle collection de bijoux bien acidulée voir – bonbon néon – avec colliers (sautoirs) et boucles d’oreilles assorties (sans oublier la petite baleine trop mignonne).

M’habillant plutôt en couleur neutre, j’aime beaucoup ajouter une note de couleur flashy qui relève le tout. Bref, comment j’ai succombé à la mode du fluo ;). J’y ai également ajouté colliers et boucles en coloris plus doux : rouge, bleu et violet foncé.

Le tout est disponible en boutique ici, qu’en pensez-vous ?

Collection acidulé rose fluo
Collection acidulé neon
Collection acidulé rose neon
Collection acidulé neon
Collection acidulé rose fluo néon
Les coloris plus doux :
Collection acidulé violet, bleu et rouge

Rendez-vous sur Hellocoton !

DIY jupe patineuse

Et hop, plus d’un mois de pause sur le blog, ça fait du bien aussi de se rafraîchir la tête ;).
A vrai dire en ce moment je prends un temps fou pour terminer mes projets, et encore plus pour réaliser les photos. Ce n’est pas un manque de motivation, les périodes créatives font souvent des vagues pour ma part (et c’était un creux :). Et pour vous, c’est pareil ?

J’ai eu envie de vous présenter cette jupe patineuse toute simple à faire en jersey. Je l’ai réalisée sans surjeteuse. Elle est vraiment rapide à faire et sans patron ! Niveau finition du bas de jupe, j’ai préféré faire une couture à l’aiguille double qui permet, si le tissu le permet, une finition plutôt propre, vous pouvez aussi faire un ourlet mais c’est un peu plus long.
Jupe patineuse

Matériel :
- 1 mètre de maille coton ou viscose (sur la photo c’est de la viscose qui a un rendu plus fluide)
- 60 cm à 1 mètre d’élastique de 2 cm de large (suivant tour de taille), le mien vient de chez A&A

La première chose à faire : vous pliez votre tissu ou maille en 4 en faisant bien attention à la lisière. Puis, vous faites un petit calcul selon votre tour de taille pour connaître la 1ère partie à découper (pour moi 10 cm) : tour de taille / 6,28. Ensuite vous choisissez l’autre mesure en fonction de la longueur de jupe que vous souhaitez (en incluant les marges pour l’ourlet). Pour ma part, je l’ai fixé à 40 cm.
Avec une ficelle, vous réalisez les arcs de cercle correspondant à vos mesures :

DIY jupe patineuse
Puis vous découpez :

DIY jupe patineuse
On découpe ensuite une bande de 6 cm de haut sur la valeur de votre tour de taille + les marges de couture (je n’avais pas assez de tissu donc réalisée en deux fois) :

DIY Jupe patineuse
Refermez votre bande :

DIY Jupe patineuse
Epinglez cette bande au niveau du petit cercle de la jupe :

DIY Jupe patineuse
et coudre à 1 cm du bord – Attention, laissez un espace non cousu de 2 cm pour passer l’élastique ! :

DIY Jupe patineuse
Pliez une fois le bord du bas de la jupe (1,5 cm) et repassez, c’est la partie la plus longue ! :

DIY Jupe patineuse
Puis coudre avec l’aiguille double, l’enfilage des deux fils n’est pas toujours évident mais le rendu est joli tout en étant pratique :

DIY Jupe patineuse
DIY Jupe patineuse
Enfilez l’élastique sur une grosse aiguille (aiguille à laine pour moi) ou sur une épingle à nourrice puis passez dans votre bande de taille :

DIY Jupe patineuse
Coudre vos deux extrémités d’élastique au point zigzag avant/arrière (ne pas hésiter) puis refermer ‘l’ouverture laissée pour l’élastique.

DIY Jupe patineuse

Et voilà le résultat, une jupe simple et rapide qui ne demande pas trop de matériel, à porter avec des collants pour le moments :). Petit conseil, si vous la trouvez trop plissée, ne prenez pas de viscose mais plutôt du coton (c’est peut-être ce que j’aurais dû faire également mais je l’aime bien quand même !)

Jupe patineuse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Salopette Ariel

Bien avant de créer ma boutique Aléfil (désormais fermée), j’avais conscience qu’il y a un vrai manque dans le domaine du tricot : ce sont non seulement la rareté des modèles simples mais surtout le manque de patrons clairs, précis qui expliquent tous les termes un peu technique liés au tricot. Comme « relever les mailles » ou « mettre en attente x mailles »…hum pas facile quand on débute.

Depuis que je suis sur Nantes et que je n’ai plus la responsabilité de la boutique, je me consacre plus à la création de modèles (même si ce n’est pas aussi facile et rapide que je l’avais imaginé hein). Voici donc le petit dernier, la salopette Ariel :

Kit tricot - salopette Ariel - bébé
Et oui, elle toute simple, des côtes 1/1 et du jersey ! La salopette se tricote aux aiguilles 4 avec la laine Bamboulène, un fil mi-saison bien apprécié pour les tricots de bébés grâce à sa douceur.

J’ai beaucoup aimé créer ce modèle et le tester sur les bébés alentours. C’est comme ça que j’ai eu idée d’ajouter une bande avec pressions pour faciliter les changes. Pour le modèle (dispo chez A&A), j’ai réalisé les vidéos de chacune des étapes que j’estimais importantes. Elles sont accessible directement sur le patron pdf. Comme celle pour apprendre à relever les mailles :

J’en ai ensuite conçu un kit, c’est toujours très pratique pour les cadeaux. Je n’ai encore jamais présenté mes kits ici, mais j’en suis à mon 5ème, disponibles chez A&A ou Henry & Henriette à Nantes.
Pour l’instant, je me suis plutôt rivée sur le bébé, ça correspondait aux volontés des élèves en atelier tricot à Paris. Aujourd’hui c’est différent. Donc c’est décidé, les prochains seront pour les adultes et dans les grandes pièces !
Kit tricot - salopette Ariel - bébé

N’hésitez pas à me donner votre avis sur les types de modèles, les façon d’écrire les modèles (je sais que les américains sont bien meilleurs…) et les kits !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 2 3 ... 17